Voyage en Solo

Le Népal prévoit des cartes SIM gratuites pour les randonneurs solitaires

Le Népal a l’intention de distribuer les cartes SIM mobiles gratuites pour les randonneurs qui voyagent seuls dans les coins les plus reculés du pays, pour répondre aux préoccupations de sécurité et pour faciliter tous les efforts de secours après qu’une série de randonneurs aient disparus, dont dernièrement un jeune australien.

Des dizaines de milliers de randonneurs solitaires arrivent dans le pays himalayen chaque année, la majorité voyageant à travers les régions de l’Annapurna, de Langtang et du Khumbu.

Des rapports récents sur les randonneurs disparus ont incité le gouvernement à lancer cette nouvelle initiative, les responsables distribueront des cartes SIM obligatoires pour tous les randonneurs en solo quand ils demanderont les permis d’entrée requis.

« Nous espérons commencer à distribuer les cartes SIM gratuites dans un mois » a déclaré Sharad Pradhan , le porte-parole du Conseil national du tourisme népalais.

« Les cartes SIM vont nous permettre de retracer l’emplacement des randonneurs disparus, afin que nous puissions les aider en temps opportun », a déclaré M. Pradhan .

Il a également indiqué que des projets étaient en cours pour développer un outil facile pour rappeler le numéro d’urgence que des voyageurs bloqués pourraient contacter au cas où ils auraient besoin d’une aide urgente.

Un touriste allemand de 39 ans a été porté disparu le mois dernier lors d’un trek de cinq jours sur le circuit de l’Annapurna.

En Novembre dernier, un australien de 23 ans, Matthew Allpress, a été répertorié comme une personne disparue quand il a perdu le contact avec sa famille alors qu’il effectué une randonnée à travers la même région.

Les groupes de trekking au Népal sont tenus de voyager avec un guide, cependant, il n’a jamais été obligatoire d’avoir un guide pour les randonneurs indépendants.

De nombreuses agressions sur les voyageurs étrangers en 2012 avait conduit à des avertissements de l’ambassade américaine et du Foreign Office britannique contre le fait de faire des randonnées seul, un coup dur pour le secteur du tourisme, véritable clé de ce pays pauvre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *